• English
  • Français
  • Manabu Kanai
    Manabu Kanai
 

CLARK est fier d'être l'organisme d'accueil pour l'artiste nippon Manabu Kanai. Ce partenariat est issu d'une nouvelle entente de résidences croisées entre le Québec et le gouvernement métropolitain de Tokyo conclue entre le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et le Tokyo Wonder Site (TWS). Le 8 juin prochain, Manabu Kanai présentera le résultat de ses recherches en milieu montréalais à CLARK et invitera le public à poursuivre la conversation dans son atelier qui sera aussi ouvert les 3 jours suivants.
  

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Au cœur de sa pratique artistique, Manabu Kanai utilise le processus de l'invention et la genèse d'un langage particulier par le biais de l’association de matières inorganiques. En explorant au-delà des techniques artistiques traditionnelles telles que la peinture, la sculpture, l’architecture ou la danse, il tente de créer une forme d’art singulière, telles de nouvelles langues utilisées pour percevoir le monde qui nous entoure.

En se référant aux idées de polyrythmie et de polysémie, il explore le dynamisme généré de façon variable par les formes, les couleurs, le poids et le comportement de la matière. Manabu Kanai tente de rassembler ce dynamisme en une forme d’art unique et statique/un langage visuel spécifique, en accentuant et en faisant la médiation entre l’incompatibilité et l’harmonie existant entre les matériaux.

Lorsque les mots nous manquent et que nous sommes perplexes face à un langage (forme d'art) englobant les complexités des syntaxes multiples, ce moment particulier, que l'artiste nomme le temps de la transprésentetée1, peut être engendré.

Au temps de la transprésentetée, nous ne sommes pas seulement aptes à créer une façon différente de «voir» le monde et d’«écrire» à son sujet, mais également à se réinventer soi-même, en acquérant des langages spécifiques de manière à ce qu’ils deviennent de nouvelles prothèses2 pour notre perception et notre mémoire. Une fois venu le temps de l’invention, nous percevons que la «transprésentetée est grâce3» et nous nous remémorons ce que nous n’avons jamais su, à la manière des androgynes de la mythologie grecque.


Manabu Kanai est un artiste né à Tokyo en 1983. Il est titulaire d’un doctorat de l’Université des arts de Tokyo depuis 2015 et travaille principalement dans cette même ville.


COMMUNIQUÉ OFFICIEL DU CALQ

_________


1. Le mot utilisé par l'artiste en anglais est «transpresentness». Ce mot, inventé par l'artiste, fait référence au terme «presentness» utilisé par Michael Fried de la célèbre phrase «presentness is grace» (la grâce, c’est la présenteté) tirée de Art and Objecthood.
http://agon.ens-lyon.fr/index.php?id=1062

2. Concept faisant référence au philosophe français Bernard Stiegler tiré de sa série La Technique et le temps.

3. L'artiste fait une parodie provocatrice de la phrase de Fried en suggérant que ce n'est pas la présentetée qui est la grâce, mais bien la transprésentetée.

Hors les murs
  • Manabu Kanai
ARTISTE EN RÉSIDENCE : MANABU KANAI

RÉSIDENCE  /
1er AVRIL - 29 JUIN 2017

PRÉSENTATION D'ARTISTE /
JEUDI 8 JUIN, 17h30 (à CLARK)

ATELIER PORTE OUVERTE (5445 de Gaspé, local 326)/
9 - 11 JUIN, 12h - 18h