• English
  • Français
  • Frances Adair McKenzie - B.M.W.Y.W.
    Frances Adair McKenzie - B.M.W.Y.W.
 

L’exposition b.m.w.y.w. (Being Made While You Wait) de Frances Adair McKenzie nous invite à explorer un monde imaginé tout en gardant en tête la question suivante : qu’est-ce qui est en train de se fabriquer? Et celle, possiblement plus importante encore : quel sens doit-on donner au fait d’être invité à attendre?

Attends-moi, salle d’attente, attendons pour voir,  contre toute attente, se faire attendre,  s'attendre au pire, j’en peux plus d’attendre … Tirées du quotidien, ces expressions traduisent une sorte d’animation mise en suspens, une inactivité, qui pourraient être les associations linguistiques que nous amenons avec nous face à l’oeuvre.

Dans la salle se déploie une série de panneaux en vitrail translucides qui sont le produit d’une activité physique et matérielle intense. Chaque panneau résulte d’innombrables marquages et manoeuvres de fabrication – morceaux striés, entaillés, cassés, broyés, soudés et cuivrés, puis attachés par des fils métalliques tissant un système racinaire invisible, stabilisant et solidifiant ce qui, autrement, risquerait de s’effondrer.

Rencontrer ces oeuvres c’est être témoin de l’éphémère solidifié grâce à l’art ancien qu’est le vitrail, un acte qui, en lui-même, rend hommage au (maintenant obsolète) sens du vidimus, nom donné au design d’une fenêtre peinte ou en vitrail et qui signifie nous avons vu. Cette technique, d’habitude utilisée pour retenir la couleur et traditionnellement mise en oeuvre pour dépeindre des images de dévotion, est réappropriée par l’artiste ici pour favoriser de nouvelles rencontres et interactions. Elle y transpose plusieurs des préoccupations qu’elle a explorées autrement au moyen de l’animation numérique dans le contexte de la galerie, espace réifié fondé sur l’objet.

Étant composé de verre transparent, chaque panneau fait de la ligne une offrande : une forme sculpturale qui englobe et incarne la lumière, le temps, la translucidité et qui s'active par la mise en scène et les déplacements du public.

Un des éléments principaux de b.m.w.y.w. est une vidéo d’animation qui reflète et prolonge les préoccupations de l’exposition vers le monde du numérique utilisant des effets spéciaux analogues tels que la transposition d'images, la réflexion et des filtres organiques de lentilles. L'artiste fait ici référence au film Water Sark de Joyce Wieland conçu comme un “film-sculpture, produit pendant que vous attendez (being made while you wait).” Wieland l’a réalisé à sa propre table de cuisine en 1965, et le caractérisait  de “grand art de la maîtresse de maison”.1

De son côté, le travail d’animation image par image d'Adair McKenzie remplace cette table de cuisine par son atelier et l’espace de l’installation en galerie – suggérant ainsi une fusion du lieu intérieur et extérieur de l’acte de création. À travers cette oeuvre, elle superpose les panneaux pour créer une méditation en boucle sur les passages de mouvement, de couleur, de lumière et du temps.

Un autre point d’entrée de l'exposition est un diorama dans lequel sont fixés des panneaux de verre, des miroirs et des objets, pour proposer l’idée que, dans un monde qui invite à attendre, le respect du caractère sacré de l’objet nous demande de le subvertir pour embrasser leur fugacité et leur mutabilité.

Dans b.m.w.y.w., des morceaux de verre qui ont jadis pu être confinés au bidimensionnel sont transformés en oeuvre où fusionnent les forces opposantes de la fragilité avec celle de la puissance architecturale, où la transparence se couvre d'un rhizome de mailles, où la rigidité devient fluidité. Le regardeur est invité à être témoin des outils de l’image animée pris dans un filet et arrêtés, comme fixés, et à accueillir ses nombreuses possibilités sensorielles en temps réel.


1. “Water Sark”, Canadian Filmmakers Distribution Centre, consulté le 14 août 2017, http://www.cfmdc.org/film/1433.

- Traduction par Susanne de Lotbinière-Harwood
 


Frances Adair Mckenzie est une artiste interdisciplinaire basée à Montréal. Sa pratique comprend l’installation vidéo, la performance, la vidéo d’animation, la peinture, des projets en collaboration, et des événements théâtraux immersifs. Elle détient un diplôme en Nouveaux Médias de B.C.I.T. et un B.A. en beaux-arts de l’Université Concordia. Son travail a été présenté au Musée d’art contemporain de Montréal, et à la Satosphère de la Société des arts technologiques (SAT). Certaines de ses animations lui ont été commandées par l’Office national du film. En 2016, elle a produit les éléments visuels et les animations pour le livre d’artiste à réalité augmentée, Glossed Over & Tucked Up, publié par Anteism Press.
francesadair.com

Salle 2
  • Frances Adair McKenzie
B.M.W.Y.W.

EXPOSITION /
8 SEPT AU 14 OCT 2017

VERNISSAGE /
VENDREDI 8 SEPT, 17H

PRÉSENTATION D'ARTISTE /
SAMEDI, 30 SEPT, 15H