• English
  • Français
  • crédit photo : Me Float, 2016
     crédit photo : Me Float, 2016
 

Hazy Montagne Mystique a développé un univers sonore à partir de sons organiques (field recordings, manipulation de cassette et amplification), sons analogues issus de synthétiseurs vintages/modulaires, et d’autres issus de pédales d’effets qu'il utilise tel quel ou qu'il traffique lui-même. Inspiré par une formation bruitiste et expérimentale, il crée un langage sonore singulier qu'il façonne à travers le bidouillage et l’amalgame de bruits uniques et inventés. Le résultat est une musique imagée qu'il perçoit comme des paysages sonores, des ambiances lunaires ou des sons méditatifs conçus pour la respiration sous l’eau.

Pour ce projet, l'artiste explore ses racines laotiennes. Puisant dans sa quête identitaire, située entre le Laos et le Québec, Hazy Montagne Mystique présente une symphonie expérimentale inspirée de la relation entre la culture d’Asie du Sud et sa pratique expérimentale développée ici. Les pièces sont issues d'une recherche sur la langue utilisée dans la musique molam, un dialecte de chant laotien pratiqué par ses ancêtres. L'artiste puise également dans ses archives familiales : cassettes enregistrées au Laos de chants molam par ses grands-parents, compilations de musique enregistrées dans les années 1970. C'est aussi une façon pour lui de rendre hommage à ses grands-parents qui ont quitté le Laos en 1979 pour venir s'installer au Québec avec leur famille.  Selon l'artiste, tout comme la vie de ces derniers, la musique molam est très contemplative et émotionnelle. Par leur enracinement au Québec, il ne reste que des souvenirs qui évoquent à leur tour des images brouillées traduites en son pour le Poste Audio.

Ce projet a été composé pour le poste audio du Centre Clark et réalisé en format cassette sous le label Jeunesse Cosmique avec une couverture sérigraphiée par Philippe Gaumond. 



La montagne sacrée est recouverte d’une toundra arc-en-ciel miroitante parsemée de mystères. À son sommet, la rencontre du kraut gaze, du freak esprit et de la liberté des aurores. Jamais découragé, il y rencontre son interstellaire, l’amour de ses yeux. Il nage seul sur la cime, il s’y noie. Hazy Montagne Mystique est le projet sonore de Chittakone Baccam, directeur du collectif Jeunesse Cosmique et manifestant astral pour l’avancement de la musique expérimentale de Montréal.

Il collabore avec plusieurs fugueurs expérimentaux issus de son collectif, ainsi qu’avec des artistes visuels tels que Guillaume Vallée. Il construit des sons inspirés de son univers écrit en symboles pour faire voyager l’auditeur vers un rêve impossible et imaginaire. Il poursuit ses rêves avec des artistes qui ont la même vision. Sachant très bien que la route est longue, il est prêt à vivre les aventures qui lui permettront d’aller vers d’autres sommets. 

L'artiste aimerait remercier la famille Baccam et Thirakul, Me Float xx, Philippe Gaumond, Lucas, MAI, James Goddard, Guillaume Vallée, Samuel Bobony, Trafalgar Instrument, l'équipe du Centre Clark et tout les artistes de Jeunesse Cosmique.

Poste audio
  • Hazy Montagne Mystique
ຄ່ໍາຄວນ / Baccam, Laos 1979.

EXPOSITION /
27 OCTOBRE AU 3 DÉCEMBRE 2016

VERNISSAGE /
JEUDI 27 OCTOBRE, 20H 

PRÉSENTATION D'ARTISTE /
SAMEDI 3 DÉCEMBRE, 15H