• English
  • Français
 

Avec : SYLVAIN CAMPEAU (COMMISSAIRE), CHANTAL DUMAS, MARTINE AUDET, JOSÉ ACQUELIN, MICHEL F. CÔTÉ, FORTNER ANDERSON, CHRISTIAN CALON 

HAVRES (2014) 17:32
Sylvain Campeau et Chantal Dumas


PERSONNE NE SAIT QUE JE T'AIME (2006) 44:39
Martine Audet, José Acquelin et Michel F. Côté

IN THE TIME (2013) 09:53
Fortner Anderson et Christian Calon

 

J’ai réalisé, en 2014, avec la collaboration de l’artiste sonore, Chantal Dumas, un CD de poésie. La pièce s’intitule Havres et se compose d’une narration en 3 personnages, respectivement joués par José Acquelin, Catherine Kidd et moi-même, agrémentée d’emprunts aux langues irlandaise et mohawk. Notre point de départ a été les sites remodelés qui composent une partie du Vieux-Montréal. J’ai choisi d’imaginer trois âges de notre histoire : celui des premiers arrivants, entrant en contact avec les habitants de ces terres; les années de construction du canal Lachine, réalisé grâce aux immigrants irlandais de fraîche date et celles d’Expo 67.

Je n’ai pas fait un tel travail sans avoir eu quelques repères, des œuvres et des travaux qui m’ont influencé et marqué. Ce sont toutes des œuvres où la musique est plus qu’un arrière-fond, où mots et sons marchent de concert vers une expérience sonore inédite. J’ai donc réuni, dans Phonésie,  ces pièces où poésie et sons s’entrelacent, où la musique ne se résume pas à un élément décoratif soutenant la poésie mais où les deux médiums cherchent à se rencontrer et à dialoguer dans des explorations audacieuses, se soutenant l’un l’autre. 

Personne ne sait que je t’aime unit les voix et le travail poétique de Martine Audet et de José Acquelin. Publiée aux éditions Planète rebelle, l’œuvre s’inscrit dans une collection nommée Hôtel central dont la particularité était de privilégier des textes engagés et performés proposant une rencontre singulière entre les mots et la musique actuelle. L’enregistrement fut réalisé dans un lieu choisi dont Michel F. Côté a su utiliser les particularités acoustiques. (Recueil avec CD paru chez Planète rebelle: planeterebelle.qc.ca)

In the Time est une pièce issue du CD triple de Fortner Anderson intitulé Annunciations. Il y présente neuf pièces et chacune est confiée à un compositeur différent. Il en résulte une diversité sonore étonnante. Pour celle choisie, c’est à Christian Calon qui se charge de la conception sonore. Fortner Anderson est un habitué de ce type de performance, ayant collaboré avec de nombreux autres compositeurs.

 

CONCEPTEURS

Havres
(Les textes du projet havres en ligne)

Sylvain Campeau est critique d’art, essayiste, commissaire d’exposition et poète. Il a publié cinq recueils de poésie (dont Planète, Organes), un essai sur la photographie et une anthologie de poètes québécois. Deux essais ont paru récemment: Chantiers de l’image, aux éditions Nota Bene et Imago Lexis. Sur Rober Racine, aux éditions Triptyque. Il est aussi l’auteur de nombreux essais parus dans des monographies sur des artistes visuels. Il a aussi codirigé l’ouvrage Quinze classiques de la littérature québécoise, avec Patrick Moreau, paru en 2015 aux éditions Fides. Il est actuellement le président de la Maison de la poésie à Montréal.

Artiste sonore, Chantal Dumas explore le médium du son à travers l’installation, la fiction et la fiction-documentaire radiophonique et l’électroacoustique. Adepte du Field Recording, ses œuvres se construisent autour et à partir de sons collectés au quotidien dans son environnement immédiat et aussi de  lieux ciblés. Au fil des ans, elle a réalisé plus de 25 œuvres radiophoniques développées dans un langage personnel où elle sonde différents procédés de narration. Son travail s’écoute comme une déambulation à travers différents espaces: mental ou physique, architectural et urbain, naturel ou culturel. Ses œuvres sont largement diffusées sur les ondes des radios publiques étrangères principalement européennes et lors de festivals ici et ailleurs.

 

Personne ne sait que je t’aime

Martine Audet est l’auteure de plusieurs recueils de poésie dont Orbites aux éditions du Noroît et Les Manivelles aux éditions de l’Hexagone. Ses poèmes paraissent régulièrement dans des collectifs et des revues du Québec et d’ailleurs, notamment Action poétique, Arbre à paroles, Exit, Immaginazione, Liberté et Skald. Elle a participé à différents événements littéraires et artistiques dont la Biennale de Val-de-Marne, le festival Voix d’Amérique, le festival de Trois-Rivières et de Namur et le Czech literary festival. Lauréate du prix Alphonse-Piché, du prix Estuaire des Terrasses Saint-Sulpice et du prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec, elle a été également finaliste à de nombreux prix (notamment : Gouverneur-Général en 2000, 2007 et encore en 2015 pour Tête première / Dos / Contre dos (Le Noroît).

José Acquelin est né à Montréal de parents occitans. Depuis 1987, il a publié une vingtaine de recueils, essentiellement aux éditions Les Herbes rouges. De Tout va rien à Le Zéro est l’origine de l’au-delà, sa trajectoire ne cesse d’étonner par son alliage d’urbanité et d’onirisme, d’Orient et d’Occident, laissant libre cours à des associations verbales qui n’excluent pas la conscience tragique du monde. Avec Anarchie de la lumière, qui s’est mérité le prix du Gouverneur Général en poésie, il signe une suite en prose poétique, qui succède à sa trilogie Critique de l’horizon pur. Concepteur et animateur de nombreuses soirées mêlant poésie et musique, il a pour conviction centrale que tout vrai poème est simultanément le premier et le dernier, un testament et une déclaration de naissance.

Michel F. Côté est collectionneur d’historiettes et musicien intermittent. Depuis 1990, il a enregistré et joué avec les musiciens de création les plus renommés. Ses concerts et ses enregistrements ont été salués par la critique ici, à l’étranger et ailleurs. Il est également associé au collectif Ambiances Magnétiques, et il est le cofondateur du label &records. Batteur et percussionniste au style idiosyncrasique, Côté est multi-instrumentiste à sa manière. Il œuvre au sein de plusieurs groupes: Mecha Fixes Clocks, les trios Klaxon Gueule, Pink Saliva, Jane & the magic bananas, le quintette Hariprasad Chausaria 2+3, les duos Vulgarités et Tiari Kese (avec lui-même). Il compose abondamment pour le théâtre et la danse et allonge plus d’une centaine de collaborations à ce jour. 
 

In the Time

Originaire du Midwest américain, Fortner Anderson vit à Montréal depuis 1976. Connu pour les performances qu’il donne de ses poèmes, il est l’un des pionniers de la scène du «spoken word» montréalais. Les poèmes d’Anderson ont fait l’objet de plusieurs disques, tels Sometimes I Think (Wired on words, 1999), Six Silk Purses (Wired on words, 2005) et He Sings (Wired on words, 2006). Solitary Pleasures, est paru en novembre 2011 sur l’étiquette &records. Il a présenté ses performances dans le cadre de nombreux festivals au Québec et ailleurs, notamment au Festival international de musique actuelle de Victoriaville, au Poesiefestival Berlin (Allemagne), à la Live Biennale (Vancouver) et au Festival Internazionale di Poesia di Genova (Italie).

Christian Calon s’est exercé, dès son adolescence, aux détournements. La fréquentation d’œuvres musicales marquantes et la rencontre d’artistes majeurs favorisèrent la voie du sonore. L’exploration des modalités de l’écoute et de la spatialité devint dès lors le fil conducteur de l’ensemble de son travail. Ponctuant son parcours d’artiste indépendant, des résidences d’exploration et de création l’ont amené à travailler dans différentes institutions d’Amérique du Nord et d’Europe. Après avoir assumé une responsabilité artistique au GMEM (France), il s’établit plusieurs années à Berlin grâce à une invitation du DAAD où il conçoit avec une équipe de chercheurs de la T.U. Berlin, un outil numérique de spatialisation matricielle.

Poste audio
  • ARTISTES VARIÉS
  • SYLVAIN CAMPEAU (COMMISSAIRE)
PHONÉSIE : POÉSIE ET ART SONORE

POSTE AUDIO /
14 JANVIER AU 20 FÉVRIER 2016

VERNISSAGE /
JEUDI 14 JANVIER, 20H