• English
  • Français
  • Luke Painter, The Teasers and the Tormentors, 2016
     Luke Painter, The Teasers and the Tormentors, 2016
 

Luke Painter est connu pour ses dessins et ses animations qui prennent leur source dans l’art, l’architecture et le design. Ces références lui permettent de créer des univers uniques où s’entremêlent différents fragments issus des grands courants historiques et populaires. Avec The Teasers and the Tormentors, l’artiste poursuit cette exploration en s’appuyant sur l’histoire de la scénographie issue du cinéma, du théâtre et de spectacles d’illusion du XXe siècle. Le titre fait directement référence à des rideaux horizontaux et verticaux ajustables qui permettent de modifier l’ouverture architecturale de l’avant-scène, venant transformer la vision que le spectateur aura d’un tableau qui se déploie devant lui.

Dans The Teasers and the Tormentors, les rideaux sont en fait des panneaux de bois servant à masquer ou à cadrer une certaine portion du décor qui défile et se transforme devant nos yeux. Cette barrière visuelle positionne le visiteur dans l’envers du décor, en tant que témoin de cette transformation qui se déroule devant lui dans la salle d’exposition. Dans cette animation, Painter intègre des références cinématographiques, tirées notamment du film Le cabinet du docteur Caligari (1919) de Robert Wiene, considéré comme la première œuvre cinématographique née du mouvement expressionniste allemand. Dans certaines scènes, les décors sont construits selon différents angles, soulignant formellement l’étrangeté de cette histoire d’horreur. L’artiste s’inspire aussi de Josef Svoboda, un célèbre scénographe qui intégrait des projections lui permettant de multiplier et de transformer une scène dans l’espace et le temps. Un dernier exemple vient de l’intégration du spectre de Pepper, inventé par John Henry Pepper. Il s’agit d’une technique d’éclairage créant l’illusion que des objets apparaissent, disparaissent ou se transforment. Ces quelques pistes permettent de découvrir quelques rouages de cette animation chargée de détails et de références.

Intégrant ces références à son langage plastique singulier, Painter crée une série de tableaux qui se construisent/déconstruisent rapidement puis se transforment pour créer des liens formels et narratifs entre chaque mouvement artistique ou période historique. L’ajout d’une trame sonore, élément inhabituel dans la démarche de Painter, habite l’espace de la galerie et contribue à créer une liaison entre les images qui défilent. The Teasers and the Tormentors place le spectateur à la fois dans les coulisses et à l’avant-scène de cette œuvre dans laquelle le décor devient l’acteur principal.


- Manon Tourigny


Luke Painter est un artiste et professeur qui vit et travaille à Toronto. En 2016, il a présenté son travail dans les expositions collectives suivantes : Ways of Something au Whitney Museum of American Art (New York), Tomorrow is Another Day, Tomorrow is not Another Today à The Art Foundation (Athènes, Grèce) et Five Years of Contemporary Canadian Drawing à la Galerie d'art de Sudbury (Sudbury, Ontario). Il a reçu des bourses du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de l'Ontario et du Toronto Arts Council. Son travail a été couvert par le Canadian Art, Border Crossings, The Globe and Mail et a été inclu dans Carte Blanche Vol 2 – Painting, a national survey of Canadian painters. Luke Painter est un professeur associé à l'Université de l'École d'art et de design (OCAD) à Toronto. 

L'artiste aimerait remercier Miriam Moren.

Salle 2
  • LUKE PAINTER
The Teasers and the Tormentors

EXPOSITION /
27 OCTOBRE AU 3 DÉCEMBRE 2016

VERNISSAGE /
JEUDI 27 OCTOBRE, 20H 

PRÉSENTATION D'ARTISTE /
SAMEDI 3 DÉCEMBRE, 15H