• English
  • Français
  • Grier Edmundson - Un Serpent dans la pelouse
    Grier Edmundson - Un Serpent dans la pelouse
 

Chaque projet d’exposition de Grier Edmunson devient un nouveau chapitre dans le parcours de l’artiste grâce, entre autres, à la réintroduction d’éléments qu’il recontextualise. C’est le cas, par exemple, des boîtes de savon Brillo d’Andy Warhol. Cette référence a été utilisée par Edmunson dans l’exposition Le texte est pluriel, présentée à la galerie Battat Contemporary en 2013. Pour CLARK, ce sont des boîtes en plâtre aux surfaces blanches et lisses qui évoquent l’œuvre emblématique de l’artiste américain. Ce qui traverse le travail d’Edmunson est sans aucun doute la remise en question des notions d’auteur et de propriété intellectuelle dans un contexte de marchandisation de l’art, mais il souligne aussi la frontière étroite qui sépare l’original de la copie.

Avec Un serpent dans la pelouse, traduction littérale de l’expression anglaise « a snake in the grass », une métaphore qui sert à désigner une personne qui prétend être votre ami mais qui fait secrètement des choses pour vous nuire, Edmunson se penche sur l’économie en tant qu’élément qui s’immisce dans différentes sphères de nos vies et, intrinsèquement, dans celle de l’artiste. En tant que producteur d’œuvres, donc d’objets ayant une valeur marchande, comment l’artiste se positionne-t-il dans ce système? Comment attribuer une valeur économique à une œuvre? Qui a le pouvoir de le faire?

Pour illustrer son propos, Edmunson a réalisé une série de sept toiles reproduisant des cartes de Monopoly, jeu de société portant sur la spéculation immobilière. Ces tableaux lui permettent de faire un contrepoint à la reproduction mécanique des cartes en misant sur la matérialité de la peinture. L’artiste propose également une contrefaçon du bonhomme Monopoly, les poches vides. Cette image est répétée sur un des murs de la galerie de sorte à créer une tapisserie. L’artiste rendra ce motif disponible sur son site Internet, détournant ainsi l’idée de profit par une libre utilisation par le public. L’artiste a aussi reproduit le portrait de Thomas Malthus (1766-1834), économiste anglais connu pour ses écrits sur le contrôle des populations dans un contexte de plein développement économique. C’est ce dernier qui a mis de l’avant le principe que toute activité économique est stimulée par la demande et non par l’offre.

L’usage de l’installation, dispositif employé de façon récurrente par l’artiste, permet à Grier Edmunson d’aborder différentes questions à propos du rôle de l’économie dans la société. L’artiste parle de sa propre condition et de ce que tout cela représente en matière d’investissement (en argent, en temps, etc.) par rapport à ce que cela rapporte. L’artiste critique ainsi toute forme de spéculation, en particulier artistique et immobilière.

 

Télécharger le papier peint Le serpent dans la pelouse (PDF)

Né à Memphis, au Tennessee, Grier Edmundson est diplômé du Maryland Institute College of Art à Baltimore, et détient une maîtrise du Glasgow School of Art. Ses expositions personnelles récentes ont été présentés à Kendall Koppe Gallery (Glasgow), Fourteen30 Contemporary (Portland), Battat Contemporary (Montréal), et PowerHouse (Memphis). Son travail a également été présenté dans de nombreuses expositions de groupe, y compris la Triennale du Québec 2011 (Montréal), I’m Not Here: An Exhibition without Francis Alÿs, à de Appel Arts Centre (Amsterdam), Samedi, Samedi, à la Galerie Art Concept (Paris), The State avec A. Vermin, à Glasgow International 2008, ainsi qu’une exposition duo avec Julie Favreau à Erin Stump Projects (Toronto). Il vit et travaille à Montréal.

J'aimerais remercier l'équipe de CLARK pour cette opportunité, Daisy, Joe et Erin, Luc et Suzanne, Luke Collins, Louise et Paule, ainsi que mes parents Steve et Cathy. Plus que tout, je voudrais remercier Amelie, je serais perdu sans tes conseils et ton support.

Salle 1
  • Grier Edmundson
Un Serpent dans la pelouse

EXPOSITION /
16 OCTOBRE AU 22 NOVEMBRE 2014

VERNISSAGE /
JEUDI 16 OCTOBRE, 20H

PRÉSENTATION D'ARTISTE /
SAMEDI 18 OCTOBRE, 15H