• English
  • Français
  • Nicolas Grenier, Vertically Integrated Socialism
     Nicolas Grenier, Vertically Integrated Socialism
 

La genèse du projet Vertically Integrated Socialism prend sa source dans les rues du quartier Skid Row, à Los Angeles, où se retrouvent chaque soir entre 10 000 et 20 000 sans-abris. Son atelier étant situé à cet endroit, Nicolas Grenier s’y rendait quotidiennement, le forçant ainsi à développer une vision de Los Angeles qui implique la coexistence journalière de deux mondes diamétralement opposés. D’un côté, on retrouve la réalité du monde des arts avec ses galeries, musées et autres lieux culturels, alimentée par les fortunes personnelles et corporatives, et occupée par différents enjeux artistiques, philosophiques et esthétiques. De l’autre, on découvre la réalité de la misère extrême se déployant dans la rue et régie par une économie basée sur les besoins primaires, dont l’assouvissement difficile et répétitif accapare les sans-abris jour après jour. Deux mondes dichotomiques qui ne se côtoient pas, parmi les dizaines d’autres mondes isolés les uns des autres qui constituent Los Angeles. Dans ce contexte social qui ne cache pas ses iniquités, comment réfléchir à la place des classes au sein de la société?

À cette question, Nicolas Grenier répond par une fiction architecturale qui rend tangible cette disparité entre les individus. Pour connaître le projet, il faut prendre part à une lecture-performance de l’artiste, livrée dans un format qui mélange la présentation Keynote, l’animation 3D et le livre audio. Il est alors possible de suivre l’histoire d’une personne en quête d’élévation sociale dans un nouveau concept d’habitation expérimental et radical. Ce concept, Vertically Integrated Socialism, imagine l’intégration de toutes les couches de la société dans un seul et même bâtiment, en faisant miroiter la possibilité d’un avenir meilleur grâce à une improbable ascension vers le luxe disponible uniquement au sommet de l’immeuble. Un système économique permet d’intégrer les plus démunis à la base de l’édifice, où ils devront se faire compétition pour s’élever socialement. Ce système est à la fois utopique et pervers. D’une part, il permet d’envisager une situation préférable à celle que l’on retrouve actuellement dans plusieurs grandes villes du monde, mais, d’autre part, il est conçu pour offrir aux gens se trouvant en bas de l’échelle sociale juste assez d’espoir pour leur faire accepter un système économique fondamentalement injuste, les assimiler, et ainsi éradiquer la menace d’un réel changement d’ordre social.

Si vous avez envie de pénétrer l’architecture pyramidale du concept d’habitation élaboré par Grenier, vous devrez impérativement réserver votre place pour assister à une lecture-performance. Trois fois par semaine, tout au long de l’exposition, l’artiste présentera le projet en une séance de 50 minutes dans laquelle vous pourrez l’écouter exposer les tenants et aboutissants de Vertically Integrated Socialism. Lorsque vous arriverez au Centre CLARK, n’hésitez pas à prendre le couloir puis à passer les arches pour entrer dans la salle de présentation. Vous y découvrirez un environnement immersif avec miroirs, colonnes et plantes. Prenez place parmi l’alignement de chaises avec les quelques autres personnes présentes, et vous serez initié(e) au socialisme à intégration verticale.


- Manon Tourigny (en collaboration avec Nicolas Grenier)


N.B. : 3 représentations par semaine, alternant entre le français et l'anglais. Pour l'horaire détaillé et pour réserver votre place (sans frais) : ICI    


Nicolas Grenier est un artiste visuel. Il utilise le langage de l'architecture pour imaginer des structures complexes qui donnent corps aux paradoxes moraux du néolibéralisme occidental. Né en 1982, Grenier détient un baccalauréat de l'université Concordia et une maîtrise du California Institute of the Arts. Il réside et travaille en alternance à Montréal et à Los Angeles. Son travail a été exposé internationalement à différents lieux notoires incluant la foire NADA (New York), Gagosian Gallery (Athènes), la Triennale d'art et d'architecture de Bruges (Bruges, Belgique), le Musée d'art contemporain de Montréal, Commonwealth & Council (Los Angeles) et Union Gallery (Londres). Nicolas Grenier est le récipiendaire du Prix Pierre-Ayot 2016. www.nicolasgrenier.com


L'artiste aimerait remercier la galerie Antoine Ertaskiran, la galerie Luis De Jesus Los Angeles, l'équipe du Centre CLARK et de l'Atelier CLARK. 

Salle 1
  • Nicolas Grenier
VERTICALLY INTEGRATED SOCIALISM

EXPOSITION /
18 MAI AU 23 JUIN 2017

VERNISSAGE /
JEUDI 18 MAI, 20H

LECTURES-PERFORMANCES /
HORAIRE ET RÉSERVATIONS ICI

PRÉSENTATION D'ARTISTE /
SAMEDI 20 MAI, 15H